Le fonctionnement d’une PAC

Le principe de la géothermie consiste à extraire l’énergie contenue dans le sol pour l’utiliser sous forme de chaleur. Les profondeurs de la terre recèlent d’énormes quantités de chaleur naturelle. Pour peu qu’on sache l’exploiter, cette réserve de chaleur réapprovisionnée en permanence est inépuisable et gratuite. La géothermie présente l’avantage de ne pas dépendre des conditions atmosphériques (soleil, pluie, vent…), c’est donc une énergie fiable et stable dans le temps.

Une pompe à chaleur géothermique fonctionne comme un réfrigérateur à l’envers ! Le système thermodynamique du réfrigérateur puise de la chaleur à l’intérieur de celui-ci, ce qui en abaisse la température, et la rejette à l’extérieur dans l’air de votre cuisine. La pompe à chaleur géothermique, quant à elle, puise la chaleur dans le sol à l’extérieur et la restitue à l’intérieur de votre logement pour en assurer le chauffage.

Les pompes à chaleur reliées à la géothermie fonctionnent selon les mêmes principes de base que ceux de la plupart des appareils de chauffage et de refroidissement (climatisation, réfrigérateur, etc.).

D’un point de vue scientifique, le principe de la pompe à chaleur est décrit ci-dessous.

Principe d’une pompe à chaleur (Source : ADEME, AFPG)

Une pompe à chaleur est définie par son coefficient de performance (COP). Il correspond au rapport entre la quantité d’énergie électrique consommée (kWe) et la quantité de chaleur ou de froid produit (kWth). Ce coefficient est en moyenne ce 4. Cela signifie que pour un 1 kWe consommé, 4 kWth sont restitués. Ce COP tend à augmenter car les technologies en jeu sont de mieux en mieux maitrisées. Actuellement, le COP peut atteindre 6.