Présentation

La géothermie profonde

La Géothermie profonde est une filière regroupant plusieurs types de géothermie :

  • l’usage direct de la chaleur,
  • la géothermie profonde des réservoirs fracturés (EGS),
  • la géothermie en zone volcanique.

Elle correspond à la géothermie dite de haute à très haute énergie. Les températures valorisées sont alors supérieures à 90°C et peuvent atteindre les 200°C.

Tous ces types de géothermie exploitent une ressource profonde, naturellement chaude puisque la Terre est une usine à chaleur. La géothermie dite profonde, contrairement à la géothermie de surface, peut produire en plus de la chaleur et/ou du froid, de l’électricité. En effet, la température pouvant largement dépasser les 100°C, la mise en mouvement d’une turbine par de la vapeur géothermique permet l’alimentation du réseau électrique. Même si la ressource n’atteint pas cette température, où tout simplement si les besoins sont thermiques, elle peut être utilisée pour produire de la chaleur industrielle, fournir des réseaux de chaleur, alimenter des serres, chauffer de piscines… La cogénération correspond à la production à la fois d’électricité et de chaleur.

La géothermie profonde est énormément influencée par le contexte géologique puisque la ressource se situe en grande profondeur (entre 2000 et 5000 m). En revanche, la profondeur n’est pas la seule raison expliquant la température des fluides. Des anomalies thermiques positives peuvent par exemple exister à proximité d’une poche de magma, d’une cellule de convection, d’un réseau de fracture… C’est pour cela qu’il est nécessaire d’avoir des connaissances précises du sous-sol profond au niveau du futur site en exploitation.