Les différents types de géothermie

La géothermie très basse énergie (température inférieure à 30°C)

Elle concerne les aquifères peu profonds d’une température inférieure à 30°C, température très basse qui peut cependant être utilisée pour le chauffage et la climatisation si l’on adjoint une pompe à chaleur.

La géothermie basse énergie (30 à 90°C)

Appelée également basse température ou basse enthalpie, ce type de géothermie est aussi dite à « usage direct ». Elle consiste en l’extraction d’une eau à moins de 90°C dans des gisements situés à moins de 2500 mètres de profondeur. L’essentiel des réservoirs exploités se trouve dans les bassins sédimentaires de la planète car ces bassins recèlent généralement des roches poreuses (grès, conglomérats, sables) imprégnées d’eau. Le niveau de chaleur est insuffisant pour produire de l’électricité, mais est parfait pour une production de chaleur par simple échange thermique pour la production d’eau chaude sanitaire, le chauffage des habitations via un réseau de chaleur collectif, pour certaines applications industrielles, la pisciculture, les piscines…  

La géothermie haute énergie (90 à 150°C)

La géothermie de moyenne température ou moyenne enthalpie se présente sous forme d’eau chaude ou de vapeur humide à une température comprise entre 90 et 150°C. Elle se retrouve dans les zones propices à la géothermie haute énergie, mais à une profondeur inférieure à 1000 m. Elle se situe également dans les bassins sédimentaires, à des profondeurs allant de 2000 à 4000 mètres. Pour produire de l’électricité, une technologie nécessitant l’utilisation d’un fluide intermédiaire est nécessaire.

La géothermie à très haute énergie (> à150°C)

Parmi les différentes applications de l’énergie géothermique, la géothermie haute énergie se définit par un critère : la recherche de gisements profonds ayant des températures élevées, supérieures à 150°C en général. L’électricité est produite au moyen de la vapeur géothermie. Les forages permettant d’atteindre ces réservoirs présents dans les zones fracturées, sont en général supérieurs à 1500m. Destinée à des usages purement industriels, la géothermie « haute énergie » a un rôle prépondérant à jouer dans le changement de modèle énergétique.